• Les cavités par Zones
  • Fédérations Clubs Commissions
  • Informations – Evénements
  • Equipes
  • Contact

Crno Oko

BA-Mostar

(Photo : Claude Clin)

Kml
3 D

Partage tes informations.

Dépose tes fichiers via le lien ci-dessus.

Ou via le formulaire contact – Clic ici

Ils seront mis en réseau.

La résurgence du réseau actif

Le plongeur est en apesanteur dans une eau cristalline

Galerie des concrétions

Les dépots de calcaire sont fabuleux

Un des lacs souterrains

Les éclairages iluminent ces eaux calmes

Relevés topgraphiques

Utilisation de la précision du lazer

Dans le fort courant du réseau actif

Il faut s’accrocher au rocher pour avancer dans ce laminoir

Exploration en post siphon

La jonction entre le réseau supérieur et actif est réalisée

La vasque d'entrée du réseau supérieur

Accès au réseau supérieur par un siphon d’une beauté incroyable

Les passages peuvent être très étroits

Il faut se faufiler dans le labyrinthe

Nos amis Slovènes partagent l'amitié et la passion

Joyeuse partie de l’équipe locale.

Des joyaux de la grotte de Crno Oko

On regarde et on ne touche pas !

Equipe Française

Expédition Balkans FFESSM 2019

Accès et Difficultés:

Les accès des réseaux sont à proximité de la route et sous un pont

Il y a un très fort courant dans le réseau actif inférieur.

Il y a des passages étroits noyés.

Une cascade et un gros débit empêche la progression amont du réseau inférieur

Une escalade et un long laminoir donne accès au réseau sec supérieur

La découverte de la cavité est toujours en cours (2019/2020) avec un très gros potentiel.

plus de 800m de calcaire au dessus…

La cavité est un labyrinthe.

Historique

La Neretva est le principal fleuve d’Herzégovine et de Dalmatie et un des plus importants de Bosnie-Herzégovine. Elle prend sa source à 1 320 m d’altitude dans les Alpes dinariques.

Les résurgences du réseau souterrain de Crno Oko se jettent dans le fleuve Neretva via une cascade. Le site est situé à 40km en amont du pont historique de Mostar et  à une altitude de 137m. Les eaux de pluie alimentent les réseaux hydrauliques souterrains. Elles se chargent de gaz carbonique acide. Elles creusent cet  énorme massif calcaire qui culmine à plus de 2000m. Les débits d’étiage et de crue des résurgences de Crno Oko, présagent des dimensions importantes labyrinthiques de cette cavité souterraine. Ce potentiel de découverte fait rêver. Il motive le spéléologue plongeur que je suis.

Les expéditions FFESSM dans les Balkans ont porté intérêt à cette cavité en 2016. Nous avions réalisé des plongées de reconnaissance dans les deux résurgences du réseau souterrain. L’une est en permanence active. L’autre coule de façon temporaire (en cas de crue). L’eau y est pratiquement toujours cristalline…et froide (7°C). Il faut s’assurer d’une météo propice avant de plonger ! Les siphons sont labyrinthiques avec des franchissements étroits. Il faut s’y faufiler et chercher les passages. Le fil d’Ariane s’impose… Les parcours en plongée sont superbes et pas profonds. Le courant change et s’accélère suivant les dimensions de la galerie. Il faut parfois s’accrocher à la paroi pour avancer…

La fraicheur des eaux invite à s’habiller chaudement dans une combinaison étanche. …. Mais cet équipement est inadapté pour progresser en zone exondée et en post siphon (risque d’accroc). C’est donc en combinaison humide (5mm) que nous progressons dans cette eau à 7°c. Il faut limiter autant que possible les temps d’immersion et se réchauffer en progressant rapidement dans l’eau cristalline. La faible profondeur exclue les paliers qui seraient encore plus rafraichissants.

Après avoir éclairé une passe étroite, Bruno décide de s’engager. Il s’extirpe dans une salle noyée et perce enfin le miroir de la surface. C’est certainement la suite exondée !

Il revient m’informer. J’enfile une combinaison humide de 5mm, m’affuble de deux scaphandres de 7l dûment gonflés et redondants. … Je les accroche sur les côtés sur mon matériel de flottabilité spéciale (configuration à l’anglaise).  Je me transforme en plongeur souterrain. C’est avec aisance que je vais parcourir la centaine de mètres dans cette eau translucide, mes lampes éclairent  la beauté intérieure de cette montagne! J’évolue avec un gros sac avec du matériel de spéléologie, de topographie, des couvertures de survie, de quoi manger. Le tout confiné dans un bidon étanche…Il fait froid. Je ne m’attarde pas dans cette eau à 7°c, je palme, Je découvre l’étroiture.  Je me faufile.  J’émerge devant la faille pénétrable et remontante. Je me libère du matériel d’immersion. Je le dépose et le sécurise. Je me transforme en Spéléologue !

L’environnement « sec » change totalement. Après avoir escaladé un ressaut d’une hauteur de 8m, nous évoluons dans une couche supérieure de calcaire dur,  noir et veiné de blanc. La galerie remonte doucement. Nous devons ramper au sein d’un laminoir (passage large de 3m et bas de 70cm de hauteur).

Bruno n’envisage pas de trainer et endommager son étanche. Je pars donc seul en reconnaissance en me glissant entre les deux strates de calcaire noir. Je découvre une galerie à droite ornée de concrétions à perte de vue de mon faisceau de lumière ! Je décide de continuer par la galerie principale. Je ne tarde pas à déboucher dans une grande salle. Je redresse enfin mes os… Je poursuis ma progression dans l’énorme galerie qui fait suite. C’est après une centaine de mètres que « ce boulevard » débouche sur les merveilles locales : une salle et son lac, une paroi stalagmitique d’une beauté exceptionnelle. La beauté des lieux m’envoute. Je me jette dans « ce froid lac d’écrin ». J’illumine les lieux avec l’éclairage vidéo plongé dans le bassin…. Je baigne dans la lumière artificielle. La paroi calcifiée au-dessus de moi se transforme en féérie….c’est magique, je sens le bonheur m’envahir, l’euphorie  suit… Je note un égoïsme et perçois le plaisir d’être seul au centre de la Terre…

Mon éclairage vidéo et puissant ne tarde pas à se poser sur deux galeries ornées de forêts blanches de concrétion. Je les parcours sur plus de 100 m. Je découvre des gours (lacs avec fond de calcite) d’une beauté incroyable avec quelques perles des cavernes dans « des bénitiers » de cristaux pure… Je descends en pente douce…Je suis seul avec un sentiment intense d’avoir fait les premiers pas loin de la Lune dans cette grotte très prometteuse en surprises spéléologiques. Je vis à nouveau LE REVE, sors de l’égotisme, et pense à tous mes amis spéléologues…et à ma famille.

Retour à la réalité, je suis isolé et dans une cavité labyrinthique reculée. Je suis derrière un siphon que personne, autre que moi, ne connait…Il me faut obstiner mon attention dans mes progressions afin d’éviter l’accident….Je décide de rejoindre Bruno. Je le retrouve…en sous-combinaison de plongée…il a quitté son vêtement étanche et fragile dans cet environnement abrasif. Il me hâte pour que j’organise une visite guidée…Bruno évolue en sous combinaison de plongée…il manque le tutu à l’ours des cavernes en petites sandales… !

Il est subjugué et envouté par les lieux concrétionnés et le lac cristallin. Je le laisse seul. Il souhaite réaliser quelques photos en sandales. Moi je ne peux résister à reprendre l’exploration de la galerie concrétionnée que j’ai laissée et m’enfonce à nouveau dans les entrailles vierges de la Montagne. Je ne tarde pas à arriver sur un nouveau dédale. C’est un lac labyrinthe semi noyé avec voute mouillante…stop, Je reviendrai !

Je reviens vers le lac cristallin… Je suis intrigué par l’arrêt brutal de la galerie sur ce mur stalagmitique… et je ne tarde pas à me glisser dans un passage au travers de la calcite où l’eau percole…et derrière la blanche muraille, j’entrevois la suite…le bassin cristallin continue derrière la barrière…. Je parcours plusieurs centaines de mètres dans une grande et haute galerie déchiquetée. A mes pieds je découvre des puits vertigineux. Des lancers de pierre indiquent des profondeurs importantes. Je note aussi la présence de galeries remontantes et descendantes….Je reviendrai.

Je retrouve Bruno, il tient à profiter du site et à filmer une vidéo « en première »…Je me prête au jeu de l’éléphant dans un magasin de porcelaine qu’il filmera…Quelques cristaux tombent, je redouble de vigilance et me fais souris chauve… ! L’heure tourne, la fatigue se fait sentir, il faut sortir…nous retrouvons les équipements de plongée, Bruno renfile sa combinaison étanche ? Je fais mine de ne pas vouloir refermer la fermeture éclair étanche…L’ours me barre le passage et me présente une mine pressante. J’obtempère… L’ours s’immerge dans l’eau froide…je le suis avec mon gros sac…et avec les merveilles qui remplissent mes pensées.

A la sortie, nous sommes attendus par les collègues Slovènes. Nous les avons connus au rassemblement international de plongée souterraine organisé par nos amis du club de plongée de Mostar. Alan et Matej ont réalisé les relevés topographiques du siphon…Super…Nous leur faisons part de notre découverte ! Ils dosent correctement la Slivovica (eau dérivée de la prune qui réchauffe l’intérieur du corp et chauffe l’esprit). Nous partagerons une amitié qui ne cessera de grandir.

Je reviens en 2018 avec une nouvelle équipe (100% d’effectif en plus…). .Jean Pierre trouve enfin les passages clefs (sans les clefs) dans le labyrinthe d’accès noyé. Le fil d’Ariane est en place. Mes camarades ont les mines réjouies, mais vite crispées au contact de l’eau froide !

En équipe avec  Line, Maître Claude muni de son coup d’œil et sa maîtrise, réaliseront de superbes vues souterraines. Claude se place toujours par rapport à l’idée qu’il s’en fait, illumine, s’illumine…et, clic, la photo est faite !…en fait, il nous avoué avoir des visions extrasensorielles cheminantes et le déclic !

Maître Claude nous oblige souvent à l’immobilité et à de la manipulation discrète pour des balayages d’éclairage.

Pendant plus de 45 secondes nous restons immobiles pour éviter le flou…C’est fou.  Plusieurs essais empiriques sont nécessaires pour arriver à la bonne prise de vue. Les fastes, les clinquants souterrains sont numérisés ! La patience immuable de Line est nécessaire dans cette ambiance posée, très humide et réfrigérée à 7°C. C’est un plaisir de surprendre Maître Claude travailler avec Line !!! ….Elle éclaire sagement sans rien dire (ce n’est pas dans sa nature !). Il n’y a que l’eau qui goutte et goutte pour fabriquer une musique unique raisonnante et réverbérant qui apaise les esprits. Des ondes parcourent la surface du lac paisible…jusqu’au déclic du photographe.

Des séances spécifiques subaquatiques seront effectuées dans les siphons. Les clichés de Claude sont de qualité exceptionnelle….Claude est un troll sympa, joyeux, drôle et plein d’humour. Il vous colle des flashs magnétiques sur vos bouteilles de plongée, des éclairages dans la galerie, des plongeurs frigorifiés et éclaireurs en arrière-plan….et Il lui faut parfois du temps pour arriver à sa perfection qu’il n’atteint jamais…dit-il !

Avec Jean Pierre, nous entreprenons les relevés topographiques de l’exondé. Ils serviront à établir la carte du réseau en trois dimensions. Pour ce faire, nous utilisons un appareil de relevés à Laser. Il permet de mesurer des segments successifs dans la cavité, et d’indiquer la pente (l’inclinaison de la galerie). A l’aide d’un compas précis, nous mesurons les directions par rapport au nord magnétique. Chaque mesure de segment vectoriel est réalisée avec le maximum de précision et noté sur un carnet qui sera conservé pour tout complément de mesure. Un logiciel utilisant des algorithmes trigonométriques digèrera ces données. Il calculera et affichera les plans et coupes dans l’espace en 3D avec le massif montagneux en premier plan…

Nous découvrirons les informations imagées : la situation des galeries par rapport aux autres, l’emplacement des puits, des parties noyées. Les superpositions associées aux autres informations  indiqueront les probabilités des suites que nous prospecterons en 2019. Nos données sont compilées avec celles de nos amis Slovènes et les données déjà relevées concernant le siphon actif. La topographie qui démarre à 117m d’altitude évolue et évoluera dans cet énorme massif de calcaire dont les sommets sont à plus de 2000m. Cette topographie avec les relevés sédimentaire, est un morceau d’un puzzle. Elle permettra de contribuer à consolider l’histoire scientifique du Karst, du bassin hydrologique et géologique de la Neretva. Elles sont à disposition des autorités de Bosnie Herzégovine, de nos amis spéléologues locaux et scientifiques. Nous sommes en permanence en contact avec eux.

Avec Jean Pierre nous décidons de mettre en place une corde statique de spéléologue dans un puits. C’est avec un baudriers, descendeurs et bloqueurs que nous nous laissons glisser le long de la corde. Une petite salle est sous nos pieds avec un petit lac. A notre surprise nous découvrons un fil d’Ariane qui débute une galerie noyée. La topographie révèlera que ce fil a été installé depuis le siphon de la résurgence active. Nous avons découvert une connexion exondée entre les deux résurgences. Une (la) Jonction est faite.

Gilles Jolit (2019)

Autres sites dans le secteur de BA-Mostar

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site Web est public

Vous disposez d’informations nouvelles ou complémentaires à partager :

De préférence, utilisez le formulaire situé sous l’onglet « contact » du menu général.

Sinon, l’adresse contact@balkan-dive-cavers.com

Dès approbation, les données seront publiées.

 

Copyright ©

Les données sont la propriétés de leurs auteurs. Elles sont mises à disposition avec leurs accords.

Elles ne peuvent être utilisées à des fins commerciales sans leurs autorisations.

Ces données ne sont pas certifiées et doivent être vérifiées par les utilisateurs. En aucun cas, les responsabilités du gestionnaire du site web « Balkans ou celles de l’auteur ou du groupe d’auteurs ne sauraient être engagées.

Photos Line Gachignard, Claude Clin, Gilles Jolit, Zeljco Rojic
Vidéos Claude Clin
Topographies  Gilles Jolit
Texte Gilles Jolit
Création Article Web Gilles Jolit

 

 

L’équipe Webmaster est heureuse d’avoir partager avec toi ces informations

L’équipe te souhaite de bonnes découvertes.

Nous espérons aussi que tu partageras tes informations en utilisant l’onglet contact.

( Clic ici )

Dépose directement tes fichiers de données concernant cette page sur le bouton « dépôt de documents » ….

( voir entête de la page )

 

Bienvenue dans l’équipe des contributeurs ?

Aller à la barre d’outils